Petits récits de nos murs politiques

Que sont devenus nos affiches politiques et nos tracts de campagne ? Le papier aujourd’hui n’a plus bonne presse et les militants manquent à l’appel. Hier, on éditait des documents pour tout (mais aussi pour rien). Un slogan, un appel à manifester, une déclaration aux jeunes ou aux exploités, la politique s’affichait au quotidien pour informer, alerter, mobiliser et séduire l’électeur.

Parcourir ces documents, les replacer dans leur contexte, interroger leurs auteurs, c’est l’occasion de découvrir l’histoire par la petite histoire. Les photos, slogans et les arguments des candidats prennent toute leur saveur avec le recul du temps.

Une sélection d'affiches

Pour réagir et commenter

AFFICHES DE PROMOTION

Avant même l’installation de la démocratie, nos dirigeants aimaient se mettre en scène et se faire représenter. Des tableaux certes, mais aussi des dessins, des statues étaient conçus à la gloire des dirigeants. Dès la création de la monnaie, les empereurs romains ont profité de ce support pour diffuser leur image dans leur empire. La démocratie change la donne. Non seulement pour être élu, il faut être connu, mais en plus, il faut être apprécié.

AFFICHES DE CONTESTATION

La meilleure défense c’est l’attaque. En plus, c’est souvent plus facile de critiquer que de proposer. On retrouve cela dans la production éditoriale. Les affiches de contestation sont éditées et collées pour attaquer et mobiliser. Leur analyse permet de retrouver les axes d’opposition qui fédèrent un courant, un parti.

l'auteur

Historien de formation et président de l’agence de communication publique État d’Esprit, Grégoire Milot a une passion pour les idées politiques. Il a extrait de sa collection personnelle quelques pépites des temps forts de la vie politique.

nec id at id justo amet,