1961 : En route vers l’autodétermination de l’Algérie.

Le Général de Gaulle revient au pouvoir en pour régler la crise algérienne. C’est dans cet esprit qu’il propose un référendum sur l’autodétermination en Algérie qui a lieu le 8 janvier 1961. La question posée aux Français était : « Approuvez-vous le projet de loi soumis au peuple français par le président de la République et concernant l’autodétermination des populations algériennes et l’organisation des pouvoirs publics en Algérie avant l’autodétermination ? ». Qui pouvait voter à ce scrutin ? l’ensemble du corps électoral soit 32 millions d’électeurs dont 4,4 habitaient en Algérie : les français d’Algérie et les musulmans. Il fallait donc communiquer en arabe. Cette affiche anonyme est extrêmement créative. Le visage du général est traité à la manière de celui de Georges Pompidou réalisé par Vasarely pour Beaubourg. Le pourtour de style ottoman, « arabise » le portrait du général illustré avec comme seule indication « oui » en français et en arabe. Une bonne partie des musulmans ne parlant pas le français. Pas d’argument, pas de slogan, un visage et un vote cela suffit. L’autodétermination n’est même pas citée pour toucher et mobiliser l’électorat arabe. On appréciera également que le chef de l’état est représenté en habit militaire, ce qui est rare. Il ne revêt plus cet uniforme depuis qu’il est élu président de la république. Le Oui pour l’autodétermination obtiendra 75 % des suffrages exprimés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées par M. Gregoire Milot pour m'envoyer des informations et/ou me recontacter. Mes données personnelles ne seront jamais communiquées à des tiers. Vous pouvez à tout moment révoquer ce consentement.

luctus justo Sed et, massa ut risus. Praesent venenatis id