Circulez, il ne s’est rien passé

1968 – Affiche anonyme

Dans le même esprit, cette autre affiche associe à la fois le dépit et l’attaque. L’analyse des documents de l’époque montre les deux sens de ce constat désabusé : « Il ne s’est rien passé ! ». D’abord politiquement on l’a vu. Les événements de mai n’ont pas abouti à une révolution pourtant attendue. Notre CRS assimilé aussi bien à un SS par la typographie utilisée, qu’à un loup sanguinaire par son visage peu avenant, peut regarder avec détachement son brin de muguet illustrant le mois de mai 1968. Mais plus globalement, les études réalisées, les témoignages de l’époque montrent que les événements de mai ont été avant tout « une révolution parisienne ». Pour l’homme et la femme de la rue, il ne s’est rien passé. Ce décalage montre assez comment un événement peut avoir un impact historique sans se traduire par un changement de régime particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées par M. Gregoire Milot pour m'envoyer des informations et/ou me recontacter. Mes données personnelles ne seront jamais communiquées à des tiers. Vous pouvez à tout moment révoquer ce consentement.

pulvinar facilisis lectus Sed dolor vulputate, sem, efficitur. eleifend