Le Kennedy à la française

Jean Lecanuet est « la » révélation du scrutin de l’élection présidentielle. On a beaucoup parlé du « Kennedy à la française ». Dans la France gaulliste qui s’ennuie, comme on le dira, on cherche autre chose. Mai 1968 n’est pas encore arrivé mais le Général représente déjà la France d’avant. Même François Mitterrand est un homme de la IVème république qui n’incarne pas ce sang neuf. Jean Lecanuet va illustrer ce renouveau. 

La télé d’abord. Lecanuet profite de l’émergence de la télévision dans une campagne électorale. Contrairement aux autres candidats, il sait utiliser ce média. François Mitterrand en est peu familier. Il a plus l’habitude des joutes oratoires de l’Assemblée. Quant au Général de Gaulle, il refuse d’apparaître à la télévision. Un écran annonçant qu’il n’utilise pas son temps de parole est diffusé à l’antenne. De son côté, Marcel Barbu, pleure en lisant son texte. Le seul qui sourit habilement, sait regarder la caméra et parle avec douceur et persuasion, c’est Lecanuet. Conscient de ses atouts, il édite cette affiche qui annonce les jours et heures de passage à la télévision et à la radio. Notons que les chaînes de télé ou les stations radiophoniques ne sont pas indiquées. La deuxième chaîne existe pourtant depuis un an et les radios périphériques émettent également. Ce qui est amusant a posteriori, c’est qu’on annonce « Ecoutez Jean Lecanuet » en donnant ses heures de passage à la télé. On aurait dû leur dire qu’à la télé, il y a aussi l’image !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées par M. Gregoire Milot pour m'envoyer des informations et/ou me recontacter. Mes données personnelles ne seront jamais communiquées à des tiers. Vous pouvez à tout moment révoquer ce consentement.

pulvinar massa sed ut mattis felis non libero elit. in vel,