Perdu d’avance

1968 – Affiche anonyme

Aujourd’hui, la lecture de cette affiche n’est pas d’une clarté totale. Pas de date, peu d’explication. Le retour à la normale c’est la situation d’avant. Certes on retrouve la « patte » graphique de mai 68. Et le contexte politique permet de comprendre que celle-ci traduit une certaine déception. Elle a été validée en assemblée générale le 8 juin 1968. Une autre version intègre un texte, plus long et donc moins expressif :  » Retour à la normale. Que se passe-t-il ? Il ne se passe rien. Que s’est-il passé ? Il ne s’est rien passé. Pourtant… j’avais cru comprendre. Il ne faut pas comprendre « . La formule « Retour à la normale » reprend la tonalité des titres de la presse qui salue le déblocage des dépôts d’essence et le retour du trafic automobile après les accords de Grenelle. Dans la foulée, avec 80 % des sièges pour la droite dans la nouvelle assemblée élue en juin 1968, celle-ci n’a pas de représentation parlementaire du mouvement qui vient de s’exprimer. Cette affiche est remarquable. Tout est dit en trois mots et une illustration. Les moutons passent la tête baissée. Le groupe reprend le dessus sur les individus. Une affiche qui n’a pas d’utilité électorale mais qui restera dans la mémoire politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées par M. Gregoire Milot pour m'envoyer des informations et/ou me recontacter. Mes données personnelles ne seront jamais communiquées à des tiers. Vous pouvez à tout moment révoquer ce consentement.

facilisis Sed dapibus felis Aenean adipiscing venenatis, sit